+deFIRN >> Balade littéraire et rencontre : Marin Ledun

Une nouvelle façon, exceptionnelle et intime, de rencontrer une œuvre, un.e auteur.e et un territoire : partez en balade littéraire sur le bassin de Thau avec les meilleur.e.s romancier.e.s du moment. À pied, en vélo, dans les vignes ou au bord des étangs, dans la garrigue ou sur des friches industrielles, embarquez pour une promenade de quelques kilomètres, ponctuée de lectures par les auteur.e.s puis d’une dégustation des produits du terroir et d’une séance de dédicaces. Des rencontres exclusives et ouvertes à tou.te.s à ne pas manquer !

Les faits : Balade littéraire pédestre de 900m côté cour et côté jardin de la Scène de Bayssan.

Le lieu : Occupé par l’Homme depuis la fin de la Préhistoire et trouvant son origine, à l’Antiquité, dans une villa gallo-romaine érigée au centre de terres agricoles, le domaine de Bayssan a une double histoire, celle des « châteaux pinardiers » biterrois du 19esiècle et celle d’un orphelinat tenu par une congrégation religieuse. Acquis par le Département de l’Hérault dans les années 80 pour en faire l’espace de loisirs, de culture et de biodiversité de l’Ouest héraultais, siège d’Hérault Culture, cet ensemble de 160 ha accueille désormais deux scènes (théâtre Galabru et amphithéâtre Nougaro), des lieux d’expositions, une chapelle désacralisée, un jardin méditerranéen de 29 ha et de nombreuses manifestations dont Les chapiteaux du livre.

Le coupable : Docteur en sciences de l’information et de la communication et adepte de l’ultra-marathon, Marin Ledun est né en Ardèche et vit aujourd’hui dans les Landes où il se consacre à l’écriture d’essais, de pièces radiophoniques, de livres jeunesse et surtout de romans noirs, genre littéraire dont il est devenu en dix ans et quinze romans l’une des plus fortes voix. Son œuvre, qui dénonce les dérives du progrès, les conditions de vie au travail et la crise sociale, s’attache à évoquer ceux qui en souffrent. Elle a obtenu tous les prix renommés du polar : prix Mystère de la critique 2011 pour La guerre des vanités ; trophée 813 du roman noir 2011 pour Les visages écrasés ; prix Amila-Meckert 2014 pour L’homme qui a vu l’homme ; Grand prix de littérature policière 2015 et Prix Polar des lectrices Elle 2016 pour Au fer rouge ; prix Transfuge du meilleur polar 2016 pour En douce ; prix Arsène Lupin 2019 pour La vie en rose… 25 ans après Donald Westlake (Smoke, Rivages, 1995), Marin Ledun signe avec Leur âme au diable (Série noire/Gallimard, 2021) LE grand roman contre l’industrie du tabac, une charge sans concessions, très documentée, où corruption et violence prédominent.

Les preuves : « Les usines de Yara fabriquent à grande échelle tout un tas d’immondices chimiques telles que de l’ammoniac, de l’urée, des nitrates, des produits azotés, ainsi que de l’acide phosphorique et des phosphates. Leur principal client : l’agriculture intensive moderne, celle du rendement et des gros profits, dont les producteurs de tabac et les cigarettiers, parce que sans ça, les plantes pousseraient trop lentement et les clopes auraient un goût de paille séchée. Or, aucun cagoulé ne braque les convois de phosphate ou de nitrate. Pourquoi ? »

Les libraires partenaires du FIRN – ici la librairie Clareton des Sources – se déplacent et seront à vos côtés lors de ces rencontres pour faciliter dédicaces et achats de livres. Attention paiement par chèque et liquide uniquement. Le FIRN est organisé dans le cadre des normes sanitaires en vigueur, merci de nous aider à les respecter. Prévoir des chaussures adaptées à la marche, des protections solaires et une bouteille d’eau.

En partenariat avec la Scène de Bayssan dans le cadre de « L’été des festivals »

+deFIRN >> balade littéraire avec Marin Ledun

  • Samedi 24 juillet 2021, 10h30, domaine de Bayssan (Béziers)
  • Dans le strict respect des contraintes sanitaires. Prévoir une tenue adaptée à la marche.
  • Réservation : 04 67 18 31 60
  • Réservation en ligne: frontignan-tourisme.com