+DEFIRN Cinéma : Mon chien stupide d’Yvan Attal d’après John Fante en avant-première à Frontignan

Vendredi 11 octobre, 19h au CinéMistral de Frontignan en présence d’Yvan Attal réalisateur et acteur

+DEFIRN Cinéma avec la projection en avant-première de Mon chien stupide d’après le roman éponyme de John Fante.

Henri est en pleine crise de la cinquantaine. Les responsables de ses échecs, de son manque de libido et de son mal de dos ? Sa femme et ses quatre enfants, évidemment ! A l’heure où il fait le bilan critique de sa vie, de toutes les femmes qu’il n’aura plus, des voitures qu’il ne conduira pas, un énorme chien mal élevé et obsédé, décide de s’installer dans la maison, pour son plus grand bonheur mais au grand dam du reste de la famille et surtout de Cécile, sa femme dont l’amour indéfectible commence à se fissurer.

> Avec autodérision, John Fante n’a jamais raconté qu’une seule histoire : la sienne. Fils de maçon, né dans le Colorado, il voulait devenir le plus grand auteur américain de sa génération. Sous sa plume, l’ordinaire devient extraordinaire. Pourtant, il ne connaîtra jamais la renommée de son vivant.

À 20 ans, il se rend à Los Angeles où il travaille dans une conserverie de poisson et exerce de nombreux petits boulots pour survivre. Lecteur passionné, il commence à écrire des nouvelles. Premier roman écrit par John Fante en 1939, Demande à la Poussière est une œuvre semi-autobiographique issue de la saga d’Arturo Bandini, alter égo qu’il s’est créé. Elle fait suite à Bandini (1938) et Sur la Route de Los Angeles, même si ce dernier ouvrage ne sera publié en réalité qu’en 1985. Il raconte ses tourments d’écrivain sans le sou dans un hôtel de seconde zone, à Bunker Hill, pendant la Grande dépression. Mais loin d’être un recueil de ses lamentations, Demande à la Poussière dévoile l’imaginaire et la rage au ventre d’un jeune auteur prêt à tout pour réussir. Camilla, une belle espagnole, viendra perturber ses aspirations et le ramener à ses origines d’immigré.
Mon chien Stupide (titre original : My Dog Stupid) est un des deux romans de John Fante paru en 1985, deux ans après la mort de l’auteur. Mon chien stupide  raconte L’irruption d’un chien au comportement imprévisible, ses nouveaux propriétaires l’appelleront Stupide, dans la vie d’un romancier quinquagénaire, Henry J. Molise, et de sa famille au bord du Pacifique. Le comique y côtoie le tragique. Le souvenir d’un autre chien, Rocco hante aussi le narrateur. C’est le moment de commencer l’amer bilan de sa vie.

Recueil de textes et nouvelles – ateliers d’écriture Jérôme Leroy et Patrick Mosconi

En avril 2018, en préparation de la 21e édition du Festival international du roman noir # FIRN Frontignan, la Ville de Frontignan et son CCAS confiaient à deux auteurs fidèles au festival la tâche d’animer des ateliers d’écriture auprès de publics parfois éloignés de la lecture et dont les témoignages pouvaient éclairer de manière
pertinente le thème «L’argent, la guerre».

Ainsi Patrick Mosconi, auteur, éditeur, a recueilli la parole d’anciens à la maison des seniors Vincent-Giner et en Maison de retraite publique sur le thème de la guerre et Jérôme Leroy, romancier et scénariste a accompagné l’écriture de nouvelles, sur le thème de l’argent, par des jeunes de l’équipe de l’UEMO (Unité éducative en milieu ouvert.) de Sète – protection judiciaire de la jeunesse.

 

– La mémoire des anciens en temps de guerre
Atelier d’écriture animé par Patrick Mosconi
– Et j’en fais quoi de tout cet argent ?
Atelier d’écriture animé par Jérôme Leroy

 

A Télécharger ICI