Eric Plamondon

Diplômé de l’Université de Laval au Québec. Il vit en France depuis 1996 en Gironde. Son premier roman, Hongrie-Hollywood Express, autour de la vie de Johnny Weissmuller, paraît en 2011 et amorce la trilogie 1984. La notoriété lui vient avec Mayonnaise (2012) sorte d’hommage à Richard Brautigan, deuxième volet de cette trilogie qui se termine avec Pomme S (2013), qui s’attache à la figure de Steve Jobs et au lancement du premier Macintosh en 1984. Taqawan, son quatrième roman, est paru au Québec en 2017 et en France en janvier 2018.

 

Hongrie-Hollywood Express, Phébus, 2013

Pomme S, Phébus, 2014

Mayonnaise, Phébus, 2014

Taqawan, Quidam, 2018

Monique Pinçon-Charlot

Monique Pinçon-Charlot est née le 15 mai 1946 à Saint-Étienne. Elle est sociologue, directrice de recherche au CNRS jusqu’en 2007, rattachée à l’Institut de recherche sur les sociétés contemporaines (IRESCO). Ses études portent essentiellement sur la grande bourgeoisie et le processus de reproduction sociale. Issue de la petite bourgeoisie, elle suit des études de sociologie à Lille avant de partir pendant deux ans enseigner le français au Maroc à la fin des années 1960. À son retour, elle consacre ses études à la question urbaine. À partir de 1987, elle travaille le plus souvent en collaboration avec Michel Pinçon, son mari depuis 1967.

 

Bibliographie commune avec Michel Pinçon :

La violence des riches. Chronique d’une immense casse sociale, Zones/La Découverte, 2013

Riche, pourquoi pas toi ? bande dessinée avec Marion Montaigne, Dargaud, 2013

La Violence des riches, Zones/La Découverte, 2014

Pourquoi les riches sont-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres, (Avec Étienne Lécroart), La Ville Brûle, 2014

Panique dans le XVIe (Avec Étienne Lécroart), La Ville Brûle, 2017

 

Michel Pinçon

Michel Pinçon est né en 1942 à Lonny (Ardennes). Il est sociologue, ancien directeur de recherche au CNRS, rattaché à l’Institut de recherche sur les sociétés contemporaines (IRESCO). Ses études portent essentiellement sur la haute bourgeoisie et le processus de reproduction sociale. Issu d’un milieu ouvrier -son père était employé de banque et sa mère femme de ménage – il étudie la sociologie à la Faculté de Lettres de Lille. Il travaille au départ sur la sociologie urbaine et intègre le CNRS en 1978. Ses recherches portent sur les grands ensembles et la crise de la classe ouvrière. À partir de 1987, il travaille le plus souvent en collaboration avec Monique Pinçon-Charlot, son épouse depuis 1967. Ils ont publié de nombreux travaux sur la haute société française ainsi que sur Paris.

 

La violence des riches. Chronique d’une immense casse sociale, Zones/La Découverte, 2013

Riche, pourquoi pas toi ? bande dessinée avec Marion Montaigne, Dargaud, 2013

La Violence des riches, Zones/La Découverte, 2014

Pourquoi les riches sont-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres, (Avec Étienne Lécroart), La Ville Brûle, 2014

Panique dans le XVIe (Avec Étienne Lécroart), La Ville Brûle, 2017