Caroline SURY (France)

Née en 1964 à Laval, Caroline Sury est diplômée de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux en 1989. Son premier recueil sérigraphié, Scènes d’un cirque, est édité chez William Blake Éditions. En 1993, elle fonde les éditions marseillaises Le Dernier Cri. Elle devient ainsi l’un des fers de lance de l’avant-garde éditoriale et graphique des années 90 en éditant et en imprimant à la main des livres sérigraphiés au tirage limité se singularisant par cette approche artisanale, ouvertement underground. À cette occasion elle publie ses carnets rapportés du Mexique, Le Stylo à strip-tease, en 1994, Holidays in Bloody Land en 1996 sur Londres et Glasgow, et Frida Gastro en 1997, suite à un séjour… à l’hôpital.

Ses illustrations ont paru chaque semaine dans Marseille L’Hebdo de 2000 à 2006 et dans de nombreux titres de presse : Libération, Le Monde, CQFD.

Depuis 2008 elle développe sa création de sculpture de découpages.

DERNIERS OUVRAGES :

 Surin, coll. Format Géant, United Dead Artists, 2013

 Exorsurisation, coll. Format Géant, United Dead Artists, 2016.

 Morticoles, Ed. SS22, 2016

 La Menteuse, édition Séries rares, 2017

 Un matin avec Mademoiselle Latarte, édition Le Monte-en-l’air, 2018.

PING-PONG BANG-BANG / VENDREDI 28 JUIN À 17H00

 LECTURE DESSINÉE – PERFORMANCE BD

PARTICIPE À LA TABLE RONDE / SAMEDI 29 JUIN À 14H30

 AMOURS TOXIQUES

Anne SIMON (France)

Anne Simon est née en 1980 dans les Deux-Sèvres. Elle étudie aux Beaux-Arts d’Angoulême et à l’École nationale supérieure des arts décoratifs, à Paris. Elle reçoit, en 2004, le Prix Jeunes Talents au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et sort sa première bande dessinée, Perséphone aux enfers, en 2006. Elle publie trois biographies dessinées chez Dargaud : Freud, Marx et Einstein en collaboration avec la scénariste Corinne Maier. Depuis une dizaine d’années, elle développe la série Les Contes du Marylène aux éditions Misma (3 tomes parus : La Geste d’Aglaé, Cixtite Impératrice et Boris l’Enfant Patate). Elle travaille en parallèle en tant qu’illustratrice pour la presse et l’édition jeunesse.

DERNIERS OUVRAGES :

Freud (2011), Marx (2013) et Einstein (2015), Dargaud, scénario : Corinne Maier

Encaisser !, Casterman, 2016

Lorsque je regarde les enfants des autres, Cambourakis, 2016

Boris, l’enfant patate, Misma, 2018

L’Homme à la Fourrure, Dargaud (2019) scénario : Catherine Sauvat

PARTICIPE À LA TABLE RONDE / SAMEDI 29 JUIN À 14H30

AMOURS TOXIQUES

Gilles ROCHIER (France)

Depuis 1996, Gilles Rochier ancre son œuvre largement autobiographique dans des paysages urbains. S’il évolue en tant que personnage, les questionnements sur le rapport à soi et aux autres demeurent, et l’auteur vise toujours aussi juste. Entre tracas et brimades, solidarité et vie familiale, son œuvre revient sur les motifs qui traversent la vie d’un enfant de la banlieue.

Après avoir obtenu le Prix révélation du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en 2012 pour TMLP (Ta mère la pute, 6 Pieds sous terre, 2011), il se voit gratifié d’une exposition rétrospective lors de l’édition 2017 du même festival, exposition que vous avez pu découvrir lors du FIRN 2018.

Il est intervenu avec le photographe Patrice Terraz auprès des jeunes du skate park de Frontignan dans le cadre de l’atelier “Tenir le terrain” qui s’est déroulé en juin 2018. Cette rencontre a donné lieu au fanzine Terrain neutre. En 2019 un nouvel atelier est organisé avec la Monkey Family, association de parkour de la ville.

DERNIERS OUVRAGES :

La Cicatrice, 6 Pieds sous terre, 2015

Tu sais ce qu’on raconte…, avec Daniel Casanave, Warum, 2017

La Petite Couronne, 6 Pieds sous terre, 2017

En roue libre, Casterman, 2018

En attendant (Avec Fabrice Caro), 6 Pieds sous terre, 2018

SORTIE D’ATELIER / VENDREDI 28 JUIN À 15H00

FAUT TENIR LE TERRAIN