Ibn Al Rabin (Sui)

IBN_AL_RABINMathieu Baillif (alias Ibn al Rabin) ne remonte pas à la plus haute antiquité mais est plutôt né à Genève en 1975, où il fait toutes ses études jusqu’à un doctorat en mathématiques en 2002. Parallèlement, il développe dès 1997 une carrière d’auteur de bandes dessinées, optant pour un style graphique minimaliste qui le rend facilement reconnaissable. Publié d’abord par les Éditions genevoises Bülb Comix, c’est chez les autres Genevois d’Atrabile que sortent la plupart de ses livres, dont L’autre fin du monde, un pavé de plus de 1000 pages sélectionné à Angoulême en 2008. Il est également membre actif de l’Oubapo (Ouvroir de bandes dessinées potentielles). Il vit à Buenos Aires entre 2007 et 2010 où il participe à l’organisation du festival de bandes dessinées Viñetas Sueltas et à plusieurs asados. Depuis août 2011, il est père d’une petite fille prénommée Zoé qui dessine déjà mieux que lui. Depuis janvier 2016, il se concentre sur l’écriture de biographies à la troisième personne et de dossiers de subventions.

Derniers ouvrages :

• L’Autre fin du monde, Atrabile, 2007 (réédition en 2012)

• Lentement aplati par la consternation, Atrabile, 2013.

• Les Miettes (scénario), avec Frederik Peeters (dessin), Drozophile, 2001 – Réédition chez Atrabile en 2014.


Atelier : La Fabrique Gomez de Fanzines / Du vendredi au dimanche, à partir de 14h

Atelier tout public, gratuit et sans inscription – Square de la liberté

Participe au Kfé Noir / DIMANCHE 26 juin – 17H

Sortie d’usine – La fabrique Gomez de fanzines

Jake Arnott (R.U.)

Jake-Arnott.High ResJake Arnott est né à Londres en 1961. Il quitte l’école à 16 ans et s’exerce à plusieurs boulots : ouvrier agricole, employé de pompes funèbres, acteur. En 1989 il travaille pour une compagnie de théâtre et commence à écrire pendant qu’il est employé à mi-temps par les services sociaux de la ville de Leeds. Sa trilogie Harry Starks, écrite entre 1999 et 2003 lui a valu une immense renommée en Angleterre et a fait l’objet d’une adaptation télévisée pour la BBC en 2004 – sous le titre The Long Firm.

Derniers ouvrages :

• Crime unlimited, Passage du Marais, 2002, rééd. Paris, 10/18, coll. Domaine étranger, 2005, rééd 10/18, 2013

• Crime song, Passage du Marais, 2003, rééd. Paris, 10/18, coll. Domaine étranger, 2005, rééd 10/18, 2014

• True crime, Passage du Marais, 2004, rééd. Paris, 10/18, coll. Domaine étranger, 2006, rééd 10/18, 2015


Participe à la table ronde / Dimanche 26 juin – 14h30

L’humour, arme de critique sociale

Participe au Kfé Noir / Samedi 25 juin – 18H

Ces tueurs qui nous font rire

Cesare Battisti (It)

Cesare-BATTISTIMilitant politique dans l’Italie en crise des années 1970, il rejoint la lutte armée à 21 ans. Après des années de clandestinité et d’emprisonnement, il s’exile en 1985 au Mexique puis en 1990 en France. Il se consacre alors à l’écriture. Les héros de ses premiers romans, clandestins ou anciens activistes, sont souvent inspirés de sa propre vie. Il séjourne librement en France jusqu’en 2004 où le gouvernement français s’apprête à l’extrader en Italie, qui le réclame pour des crimes qu’il nie avoir commis. Il s’enfuit alors au Brésil où il est arrêté en 2007. Après une longue controverse politique et judiciaire, le Président du Brésil Luiz Lula Da Silva décide de lui accorder l’asile politique, mesure confirmée par la cour suprême du Brésil. Il est libéré le 9 juin 2011 et vit aujourd’hui à Rio où il continue d’écrire.

Derniers ouvrages :

• L’eau du diamant, Le Masque, 2006

• Ma cavale, Grasset-Rivages, 2006

• Face au mur, Flammarion 2012


*Cesare Battisti en asile politique au Brésil, Citoyen d’honneur

de la Ville de Frontignan, absent physiquement,

est l’invité permanent du FIRN.

Alex Baladi (Sui)

baladiNé en 1969 à Corsier-sur-Vevey en Suisse, il grandit à Genève où il sort sa première bande dessinée en 1992, aux éditions Atoz. En vingt ans, une cinquantaine de titres ont suivi à La Cafetière, Atrabile, L’Association,
6 Pieds sous terre ou les Requins Marteaux… Membre fondateur avec Andréas Kündig et Ibn Al Rabin de La Fabrique (Gomez) de Fanzines, en tournée depuis 2003, il devient membre, avec les mêmes, de la section suisse de l’Oubapo dès 2005.

Dernier ouvrage :

• Renégat, The Hoochie Coochie, 2012.

• Cosy, L’Association, 20013

• Autoportrait, Atrabile, 2015


Atelier : La Fabrique Gomez de Fanzines / Du vendredi au dimanche, à partir de 14h

Atelier tout public, gratuit et sans inscription – Square de la liberté

Participe au Kfé Noir / DIMANCHE 26 juin – 17H

Sortie d’usine – La fabrique Gomez de fanzines

Marc Villard (Fr)

Marc_VillardwebAprès des études de graphiste, Marc Villard est batteur dans un groupe de rock et commence à écrire de la poésie. Il est aussi scénariste et chroniqueur rock, puis s’initie à la fiction. Auteur de plusieurs romans (Cœur sombre, 1997, La Guitare de Bo Diddley, 2003), il est surtout connu pour ses nouvelles, qui passent pour des modèles du genre.

Derniers ouvrages :

• Avoir les boules à Istanbul, L’Atalante, 2012

• Jean Michel de Brooklyn, Cohen&Cohen, 2015

• J’aimerais être un saint, mais bronzé, dessin de Jean-Philippe Peyraud, Treize étrange, 2011

• Tango Flamand, dessin de Jean-Christophe Chauzy, Le Monde/SNCF, coll. « Les Petits polars », 2014

• La fille des Abattoirs, Rivages/Noir, 2016


Participe à la table ronde / Dimanche 26 juin – 11H

La langue dans tous ses états