Anne SIMON



Anne Simon est née en 1980 dans les Deux-Sèvres. Après des études aux Beaux-Arts d’Angoulême et aux Arts Déco de Paris, elle reçoit en 2004 le prix « Jeunes Talents » au FIBD d’Angoulême et sort sa première bande dessinée Perséphone aux Enfers en 2006. Très active au sein des éditions MISMA, elle y publie en 2012 La Geste d’Aglaé puis Cixtite Impératrice en 2014 et participe régulièrement à la revue de bande dessinée indépendante Dopututto. Elle a collaboré avec Corinne Maier pour réaliser deux biographies dessinées, Freud (2011) puis Marx (2013), toutes deux parues chez Dargaud. Cixtite Impératrice, c’est une histoire qui replace avec justesse les tensions entre les sexes dans les jeux de pouvoir, où les représentations Homme/Femme sortent des clichés habituels.

PERSÉPHONE AUX ENFERS/MICHEL LAGARDE, 2006 – GOUSSE ET GIGOT (2 TOMES)/MISMA, 2006-2008 – FREUD/DARGAUD, 2011 – MURIEL (AVEC SANDRINE MARTIN)/EMPLOYÉ DU MOI, 2011 – LA GESTE D’AGLAÉ/MISMA, 2012 – TRANCHES NAPOLITAINES (AVEC MATHIEU SAPIN, ALFRED ET BASTIEN VIVES)/DARGAUD, 2013 – MARX/DARGAUD, 2013 – CIXTITE IMPÉRATRICE/MISMA, 2014

Olivier THIÉBA



Né en 1963 à Cherbourg, Olivier Thiébaut est écrivain à plein temps pour le plaisir, scénariste pour gagner sa vie, et illustrateur. Après une formation de relieur et des études à l’École Régionale des Beaux-Arts de Caen où il obtient une licence de cinéma, il se lance dans la réalisation d’affiches, de décors de théâtre et de cinéma, et travaille comme scénariste à la télévision. Il publie, en 1993, son premier roman d’une forte noirceur, L’enfant de coeur, à la Série Noire. En 2014, onze de ses nouvelles sont publiées aux éditions numériques Alter Books, dans un recueil baptisé L’un seul.

L’ENFANT DE COEUR/GALLIMARD/SÉRIE NOIRE, 1993 – LARMES DE FOND/BALEINE/INSTANTANÉS DE POLAR, 1995 – LES PIEDS DE LA DAME AUX CLEBS/BALEINE/LE POULPE, 1996 – ROCK AND VÉROLE/LA LOUPIOTE/ZÈBRES, 1996 – J’IRAI REVOIR MON COTENTIN/BALEINE/ TOURISME ET POLAR, 1998 – L’UN SEUL/LA LOUPIOTE, 1998 RÉÉD LIGNES NOIRES, 2000 – ENQUÊTE D’UN PÈRE/APRÈS LA LUNE/LUNES BLAFARDES, 2006 JEUNESSE > À FEU ET À SANG/SYROS/SOURIS NOIRE, 1996, RÉÉD 2006 – FRÈRES DE SANG/SYROS/SOURIS NOIRE, 1998 NOUVELLES > L’UN SEUL (RECUEIL)/ALTER BOOKS, 2014

Olivier TRUC



Installé à Stockholm depuis plus de vingt ans, Olivier Truc est journaliste et correspondant pour Le Monde et Le Point. Spécialiste des pays baltes et nordiques, il est notamment l’auteur de L’Imposteur, biographie d’un survivant du goulag. Il publie son premier polar en 2012, Le dernier Lapon, qui sera récompensé. En 2014 aux éditions Métailié, Le Détroit du loup, son nouveau roman noir, prend pour décor l’extrême nord de la Laponie. Olivier Truc est aussi documentariste.

L’IMPOSTEUR/CALMANN-LÉVY, 2006 – LE DERNIER LAPON/MÉTAILIÉ, 2012 – LE DÉTROIT DU LOUP/MÉTAILIÉ, 2014

Alessio VIOLA



Ouvrier, enseignant, rugbyman et journaliste, Alessio Viola a eu plusieurs vies en une. Il est actuellement éditorialiste au Corriere del Mezzogiorno et y a publié de nombreux articles sur la délinquance en col blanc et l’économie souterraine de la pègre de Bari. Bari, c’est aussi la ville de son premier roman, Celui qui ne dormait pas, un polar dans lequel le lieutenant De Angelis, flic désabusé, a pris l’habitude d’errer. Il va y rencontrer un jeune dealer désireux de monter en grade dans la hiérarchie criminelle. Les deux protagonistes vont se lier d’une trouble amitié, et la spirale infernale dans laquelle ils vont être happés pourrait bien prendre un goût de mort.

CELUI QUI NE DORMAIT PAS/RIVAGES, 2014

Inger WOLF



Inger Wolf est danoise et a quarante ans. Depuis toujours passionnée de polars, et après avoir travaillé comme traductrice, elle s’est essayée à l’écriture et a publié son premier thriller en 2006, Noir Septembre, qui lui a valu le Danish Detective Academy’s Debutant Award. C’est avec ce roman qu’est né le commissaire dano-croate Daniel Trokic, personnage principal des six autres polars qu’a écrits par la suite Inger Wolf. Publié en français chez Mirobole Éditions (après Nid de guêpes et Mauvaises eaux), Noir Septembre nous plonge dans l’enquête qui suit le meurtre d’une jeune mère célibataire, égorgée durant son jogging quotidien dans les bois. Un meurtre qui n’a pas été commis au hasard…

MAUVAISES EAUX/MIROBOLE ÉDITIONS, 2012 – NID DE GUÊPES/MIROBOLE ÉDITIONS, 2013 – NOIR SEPTEMBRE/MIROBOLE ÉDITIONS, 2015

William MCILVANNEY



Né en 1936, William McIlvanney est originaire de Kilmarnock, en Écosse, où il a enseigné la littérature anglaise pendant dix-sept ans. Il est l’auteur de plusieurs romans, recueils et poèmes, et prend parfois la plume pour la presse écrite et télévisée. Rivages, sa maison d’édition française, réédite dans la collection Rivages/Noir la « trilogie Laidlaw », devenue un classique en France dès sa première publication entre 1987 et 1992. Ces trois enquêtes de l’inspecteur Laidlaw et le roman qui les a précédées, Docherty (récompensé par le Prix Whitbread) font de William McIlvanney le nouveau grand romancier écossais. Considéré comme un maître du genre policier, des auteurs comme Ian Rankin, Gordon Ferris ou Peter May se réclament ouvertement de lui

LES PAPIERS DE TONY VEITCH/RIVAGES/NOIR, 1987 – LAIDLAW/RIVAGES/ NOIR, 1987 – BIG MAN/RIVAGES/NOIR, 1990 – ÉTRANGES LOYAUTÉS/ RIVAGES/NOIR, 1992 – DOCHERTY/RIVAGES/ÉCRITS NOIRS, 1999 – LA TRILOGIE LAIDLAW/RIVAGES/NOIR, 2015

Francis ZAMPONI



Né en 1947 à Constantine, Francis Zamponi vit à Montpellier. Licencié en sociologie de l’Université de Nanterre, il travaille d’abord pour le cinéma en tant qu’assistant monteur et assistant réalisateur. En 1975, il devient journaliste à l’agence de presse Fotolib puis collabore au Journal de Montpellier, à FR3 Languedoc-Roussillon et à Radio-France Hérault. En 1986, il se retrouve à Libération où il deviendra chef du service des informations générales. Il est aujourd’hui journaliste indépendant et formateur au Centre de Perfectionnement des Journalistes (CPJ). Il a publié de nombreuses études sur les Renseignements généraux, avant d’écrire une trilogie de romans noirs sur fond de guerre d’Algérie. Mon colonel a été adapté pour le cinéma.

LA POLICE, COMBIEN DE DIVISIONS ?/DAGORNO, 1994 – LES RG À L’ÉCOUTE DE LA FRANCE, POLICE ET POLITIQUE DE 1981 À 1997/LA DÉCOUVERTE, 1998 – MON COLONEL/BABEL NOIR, 1999 RÉÉD. ACTES SUD, 2006 – IN NOMINE PATRIS/BABEL NOIR, 2000 – LE DON DU SANG/ BABEL NOIR, 2001 – VENDETTA CORSE/MOISSON ROUGE, 2002 – LE BOUCHER DE GUELMA/LE SEUIL, 2007 – 69, ANNÉE POLITIQUE/LE SEUIL, 2009

Michel MOATTI



Docteur en sociologie, journaliste, Michel Moatti publie son premier roman Retour à Whitechapel en 2013. Il se fait connaître notamment pour la psychologique poussée de ses personnages et son approche de la vie londonienne, à l’époque victorienne et pendant la Seconde Guerre Mondiale. Blackout Baby, son dernier polar, s’inspire de faits réels et prend pour décor une ville de Londres traumatisée par le Blitz, en 1942. Un tueur en série profite du « blackout » pour sévir, en laissant des messages codés à ses enquêteurs qui les mènent toujours plus loin dans l’horreur.

RETOUR À WHITECHAPEL/HC ÉDITIONS, 2013 – BLACKOUT BABY/HC ÉDITIONS, 2014

Naïri NAHAPETIAN



D’origine arménienne, née à Téhéran en 1970, Naïri Nahapetian quitte l’Iran après la révolution islamique, alors âgée de neuf ans. Elle devient reporter, réalise de nombreuses enquêtes, notamment dans son pays natal, et en 2006 son travail sur les jeunes ouvriers en France donnera lieu à la publication d’un essai, L’usine a vingt ans. Son dernier roman, Un agent nommé Parviz, est son troisième polar après Qui a tué l’ayatollah Kanuni ? et Dernier refrain à Ispahan, tous deux repris par Points-Policier.

QUI A TUÉ L’AYATOLLAH KANUNI ?/LIANA LÉVI, 2009 – DERNIER REFRAIN À ISPAHAN/POINTS/POLICIER, 2014 – UN AGENT NOMMÉ PARVIZ/ ÉDITIONS DE L’AUBE, 2015

Nicolas PINET



Élève du Collège Henri Bergson, Diplômé du Lycée Auguste Renoir, de l’institut Saint-Luc de Liège et des Arts Décoratifs de Strasbourg, Nicolas Pinet est lauréat du prix du Dessin de Presse (Estienne 2007 et BNF 2012), et a été sélectionné à deux reprises parmi les 20 jeunes auteurs du concours Jeunes Talent (FIBD 2012 et 2013). À tout juste 27 ans, il a déjà collaboré à Astrapi, Charlie Hebdo, Mauvais Esprit, Jade et de nombreux fanzines. Tout au long de l’année 2013, occupant l’obscur poste de conseiller spécial de Biscoto, le journal plus fort que costaud, il y publie le feuilleton Francis Saucisson contre l’Âge Bête (récit complet publié par Biscoto). La même année il intègre les pages de Fluide Glacial et publie Vaudevilles, son premier album de bande dessinée, écrit et illustré en majeure partie dans le grenier de sa grand-mère, à Berck-Plage. Satiriste héritier de Villiers de l’Isle-Adam, il s’inscrit dans la lignée picturale d’Hervé Di Rosa, plaçant sa production aux confins de la BD d’humour et de l’art contemporain… Pour son plus grand malheur ! On apprend aussi que Nicolas Pinet s’intéresse assez à l’Opéra pour vouloir travailler à un livre sur le sujet.

VAUDEVILLES/FLUIDE GLACIAL, 2014 – PRESQUE CÉLÈBRES, UNE APOCALYPSE DU RIRE/LE MÉGOT, 2014 – FRANCIS SAUCISSON CONTRE L’ÂGE BÊTE/BISCOTO, 2015