Jake Hinkson

Jeudi 26 mars 2015, 19h.
Libraire Sauramps, place de la Comédie, Montpellier.
Rencontre avec Jake Hinkson pour son roman L’enfer de Church street, animée par Jérôme Dejean.
En partenariat avec le FIRN, Soleil noir et la librairie Sauramps.

Hinkson2_HinksonNé dans l’Arkansas en 1975, Jake Hinkson grandit dans une famille stricte, baptiste, du sud des États-Unis. Sa mère est secrétaire dans une église et son père charpentier et diacre dans une église.
Il découvre les romans policiers à l’âge de 14 ans alors qu’il vit avec sa famille dans un camp religieux géré par son oncle et sa tante, missionnaires.
Depuis lors ses 2 obsessions resteront la religion et le crime.
Durant sa première année de fac, il traverse une crise religieuse qui le conduit à rejoindre l’Église pentecôtiste ultra-orthodoxe. Il épouse alors la fille d’un pasteur pentecôtiste.
Quatre ans plus tard, lessivé par les services charismatiques, il abandonne complètement l’église.
Il reprend ses études et trouve un petit boulot dans une librairie de Little Rock (Arkansas).
Il intègre ensuite à Wilmington, en Caroline du Nord, un master de création littéraire où enseignent notamment John Jeremiah Sullivan, Clyde Edgerton, Rebecca Lee et Karen E. Bender.

cover-church-streetCes 10 dernières années il enseigne à l’Université du Maryland, à Trinity Washington University et à Monmouth University dans le New Jersey.
Parallèlement, il écrit dans des magazines tels que Los Angeles review of books, Mental floss, Mystery scene, Criminal element et Tor. Il publie aussi des articles dans le journal de cinéma d’Eddie Mukller, Noir city.

Début 2015, un recueil de ses articles consacrés au cinéma intitulé The blind alley : exploring film noir’s forgotten est publié par Broken river books.
Au même moment, aux éditions All due respect, parait son premier recueil de nouvelles The deepening shade.