Recueil de textes et nouvelles – ateliers d’écriture Jérôme Leroy et Patrick Mosconi

En avril 2018, en préparation de la 21e édition du Festival international du roman noir # FIRN Frontignan, la Ville de Frontignan et son CCAS confiaient à deux auteurs fidèles au festival la tâche d’animer des ateliers d’écriture auprès de publics parfois éloignés de la lecture et dont les témoignages pouvaient éclairer de manière
pertinente le thème «L’argent, la guerre».

Ainsi Patrick Mosconi, auteur, éditeur, a recueilli la parole d’anciens à la maison des seniors Vincent-Giner et en Maison de retraite publique sur le thème de la guerre et Jérôme Leroy, romancier et scénariste a accompagné l’écriture de nouvelles, sur le thème de l’argent, par des jeunes de l’équipe de l’UEMO (Unité éducative en milieu ouvert.) de Sète – protection judiciaire de la jeunesse.

 

– La mémoire des anciens en temps de guerre
Atelier d’écriture animé par Patrick Mosconi
– Et j’en fais quoi de tout cet argent ?
Atelier d’écriture animé par Jérôme Leroy

 

A Télécharger ICI

Bon plan festivaliers : Menu noir au restaurant l’épicurien

Bon plan festivaliers : Menu noir au restaurant l’épicurien
L’Épicurien, restaurant de produits frais à Frontignan, propose dans une ambiance familiale et un cadre intimiste, dans le cœur de ville à deux pas du site du Festival un menu noir

Menu spécial du 27 au 30 juin

Entrée
Thriller de makis de carpaccio de bœuf
Ou
Ténèbres de saumon aux graines de Sésame
Plats
Terreurs à l’encre de seiche aux encornets
Ou
Mystère de taureau au romarin
Desserts
Torture au chocolat sur rivière sanglante
Ou
Angoisse aux fruits des bois
19.50 €
Réservations au 06 19 13 12 66
Tous les plats sont faits maison
Ouvert le Lundi soir Mardi au Samedi midi & soir 10 Bis, Bd de la République

Nouvelle date pour le +deFIRN rencontre avec Jean-Bernard Pouy

Médiathèque Emile-Zola à Montpellier

Jeudi 26 avril à 18h30 (nouvelle date) 

Grand auditorium
En partenariat avec l’association Soleil Noir.

La rencontre sera animée par Nathalie Castagné, présidente de l’association soleil noir

Habitué du FIRN depuis 20 ans, pape du polar, maître du roman noir populaire, nouvelliste prolifique, Jean-Bernard Pouy, écrivain libertaire, créateur du Poulpe, a publié plus de 110 romans chez une soixantaine d’éditeurs. On lui doit des titres percutants comme « Spinoza encule Hegel » ou encore « La Belle de Fontenay »…

Il a dirigé de nombreuses collections, lancé un nombre incalculable d’auteurs et amené entre autres Daniel Pennac à la série noire. Il a été récompensé en 2008 par le Grand Prix de l’Humour noir pour l’ensemble de son œuvre.

Ce sont des retrouvailles qui vont ravir tous les amateurs de polars et de la « Série noire ». Voilà douze ans que Jean-Bernard Pouy n’y avait pas publié de roman.

Camille Destroit, quadragénaire célibataire, est responsable des achats du rayon frais à l’hypermarché dans un village au nord de la France. Après avoir été interpellé lors de l’évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes, il découvre que le hangar où il stockait des objets pour ses compagnons zadistes a été détruit. Par la suite, son employeur le licencie, sa copine le quitte et il se fait tabasser.

Camille se lance alors à corps perdu dans une vengeance à la fois personnelle et politique : au-delà des promoteurs véreux qui ont détruit sa vie, c’est au capitalisme qu’il s’attaque.

Dans ce nouveau livre, Ma Zad Jean-Bernard Pouy fait preuve d’une étonnante modernité. Il mélange allègrement les codes du néo-polar français des années 1970 − dénonçant le système capitaliste et la corruption − avec ceux du roman policier plus récent, qui a souvent pour arrière-plan la ruralité.

Nous retrouvons Jean Bernard Pouy au meilleur de sa forme littéraire, clins d’œil à ses maîtres, références picturales nombreuses, calembours, turlupinades et facéties…

En partenariat avec la librairie Sauramps

21/10/2017 – 15h – Café Noir +deFIRN avec Franck Bouysse à la Nouvelle Librairie Sétoise

La nouvelle librairie sétoise, accueillera dans le cadre d’un +deFIRN, Franck Bouysse à l’occasion de la sortie de son dernier roman très remarqué Glaise, La manufacture de livres, 2017.

Samedi 21 octobre à 15h.

L’auteur révélé par Grossir le ciel , prix polar SNCF et Plateau ,lauréat du prix de la Foire du Livre de Brive revient ici avec un roman dont le magazine Lire dit : « Il y a des traces de Giono et de Jim Harrison chez cet auteur qui s’est imprégné de leurs oeuvres, fouillant dans les noirceurs de l’âme et l’âpreté des lieux. »

Franck Bouysse a été l’invité du Festival international du roman noir de Frontignan / FIRN en 2016 et 2017.

Fred Vargas

Marraine du festival

Née en 1957 à Paris, où elle vit toujours, Fred Vargas est titulaire d’un doctorat d’histoire et auteur d’une thèse sur la peste au Moyen-Âge. Elle a travaillé comme chercheur spécialiste d’archéozoologie au CNRS. Son premier roman policier remporte sur manuscrit le prix du festival de Cognac, en 1986. Depuis, son œuvre, traduite dans 40 pays, rencontre un très large succès public et a été récompensée par de nombreux prix, en France et à l’étranger. Ses romans ont fait l’objet d’adaptation à la télévision et au cinéma. Elle s’est pleinement investie dans la défense de Cesare Battisti.

 

Derniers ouvrages :

La vérité sur Cesare Battisti, (essai) Viviane Hamy, 2004
Un lieu incertain
, Viviane Hamy, 2008 / J’ai lu, 2010  
L’armée furieuse
, Viviane Hamy, 2011 / J’ai lu, 2013
Temps glaciaires
, Flammarion, 2015 /J’ai lu, 2016
Quand sort la recluse,
 Flammarion, 2017

 

 

 

David Vandermeulen

Issu de la scène underground, David Vandermeulen s’est fait connaître dans les années 1990 avec plusieurs titres auto-publiés et de nombreuses collaborations régulières dans les magazines Jade et Ferraille, ou encore dans le journal Le Tigre, La Revue Dessinée et Fluide Glacial. Sa biographie du chimiste juif-allemand Fritz Haber, 600 pages réalisées de 2005 à 2014, a reçu un accueil très remarqué, tant dans les milieux de la bande dessinée que dans les milieux universitaires. Avec Nathalie Van Campenhoudt, il est le co-créateur de La petite Bédéthèque des Savoirs, forte à ce jour de plus d’une vingtaine de titres.

 

Fritz Haber, Des choses à venir, tome 4, Delcourt, 2014

Chamisso, l’homme qui a perdu son ombre, dessins de Casanave, Le Lombard, 2014.

Nerval, dessins de Casanave, Casterman, 2017

La passion des Anabaptistes, Intégrale (sur dessins de Ambre), 6 Pieds sous terre, 2017.

Savoir Pour Tous, dessins de Casanave, La Revue Dessinée, numéros 1 à 16, 2013-2017, Casterman, 2018

 

Bogdan Teodorescu

Bogdan Teodorescu, né en 1963, après des études d’ingénieur, passe un doctorat en communication et devient journaliste dès 1990, après la chute du régime communiste. Il est professeur de marketing politique et électoral à l’École Nationale d’Études politiques (l’ENA roumaine) depuis 1997.

 

 

 

Spada, Agullo, 2016

Le dictateur qui ne voulait pas mourir, Agullo, 2018